En bon Français : je grogne, je rale

Laissons leur, la joie retrouvé !

Après la douleur des changements de régime ( Tunisie, Egypte ), les médias nous montrent des visages réjouis par ces « libérations ».

Mais attention aux lendemains qui déchantent !

Auparavant était en place un système qui faisait fonctionner le pays, certes pour le profit de quelques privilégiés. Aujourd’hui il n’y a pas encore de structure de remplacement. On retrouve des gouvernements de transition qui ne sont là que pour assurer l’essentiel. Cette situation est dangereuse car l’anarchie peut se substituer à un certain ordre. On le voit en Tunisie par exemple où le peuple continue de manifester contre la lenteur des réformes.

Il faut que celui-ci tienne bon et soit sur ses gardes, car d’autres ( islamiques radicaux, nations étrangères,..)pourraient en profiter pour piller les richesses de ces pays.

Courage à vous, nouveaux peuples libres, et vigilance face aux lendemains incertains.

Prudence à ceux qui sont en train de se battre pour un avenir meilleur, construisez-le dès maintenant.

N’attendez-pas ! Le remède pourrait être pire que le mal.

27 février, 2011 à 19:16


Laisser un commentaire